Barack Obama rachète 51% des actions de SAP AG

Barack-obama-rachete-SAPStupeur à Wallford ! Dimanche soir vers minuit (18h à Washington), Barack Obama a annoncé depuis la maison blanche où il réside le rachat de plus de 51% des actions de la société SAP par le trésor Américain.

L’annonce a eu une onde de choc considérable toute au long de la nuit en Allemagne où des coups de téléphone se sont échangés au plus au niveau du milieu des affaires et de l’Etat. Une réaction de la chancelière Angela Merkel est attendue dans la journée.

Selon l’entourage de Barack Obama, le rachat était prévu de longue date. Le projet avait été initié dès le début des années 2000 par Georges W Bush au moment du fort développement de la société allemande sur le territoire américain. Suite aux événements du 11 Septembre, le projet s’était noyé dans les dossiers.

L’idée du rachat est ressortie début 2012, et les choses se sont ensuite enchainées très rapidement. Au cours de tractations secrètes, le trésor américain a su convaincre les fondateurs qui détiennent 26,3% des actions de SAP AG de leur revendre leurs parts.  Le prix de la transaction est bien évidement resté inconnu. Une fois les fondateurs acquis à leur cause, le trésor américain s’est naturellement tourné vers les investisseurs institutionnels nord-américains qui détiennent 19,3% de la société de Wallford.  Les 5,4% manquants pour prendre le contrôle de la société avaient déjà été achetés sur les marchés d’actions publics dans les six derniers mois au travers de transactions subtiles et discrètes passées complètement inaperçues dans le milieu financier.

Les raisons du rachat : La puissance de la plateforme SAP HANA lancée sur le marché début 2012.  La rapidité de traitement des données et d’analyses de la plateforme ont fortement inquiété le département de la défense américain qui en est venu à classer l’outil dans la catégorie « « Armes de Guerre ». Cette décision a justifié selon Barack Obama ses prises de positions et le rachat qui en découle, afin d’assurer la mainmise des États-Unis sur un système d’une telle puissance.

Les employés de SAP qui étaient dans les bureaux très tôt ce matin ont appris la nouvelle et se trouvent partagés entre incompréhension, expectative et, tout de même, un peu de fierté!

Ce fut en tout cas pour eux une bien drôle d’annonce en ce premier jour du mois d’avril…

 

Update du 12/04/2013: Comme vous l’aurez compris, il s’agissait d’un poisson d’Avril!

Publicités


Catégories :Actualités

Tags:, ,

3 réponses

  1. Normalement les fondateurs ne devraient pas vendre leurs parts, ce n’est pas l’argent qui compte !

  2. Poisson d’avril? 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :